Archive mensuelle septembre 2018

ParanaoadmiN

Des vestiges et des hommes

■ Les présentations officielles ont débuté

Depuis plus de 30 ans, des passionnés d’histoire et d’archéologie sous-marine, sous les couleurs d’Anao, l’aventure sous-marine, sauvegardent une multitude de vestiges découverts sur notre région et notamment dans la rade de Villefranche-sur-Mer. Des fragments d’histoire dont la valeur patrimonial n’a pas d’équivalents mais malheureusement subissent des pillages réguliers.
Ces objets précieusement sauvés des caprices de la Méditerranée témoignent de la vie des hommes embarqués à bord de ces navires. Du XVIe au XVIIIe siècle, la rade constituait un abri d’importance sur les routes maritimes qui reliaient commercialement et militairement les différents ports de la Méditerranée. Et sous les eaux les preuves sont là pour en témoigner. Chaque année, ces vestiges du passé ressurgissent méthodiquement au fil des campagnes archéologiques menées sous la tutelle du DRASSM. Une fois les études scientifiques et les restaurations incontournables achevées, ces objets sauvés des eaux peuvent être admirés dans leur ensemble au sein de l’exposition permanente Trésors d’épaves, les routes maritimes de la Méditerranée. Cette présentation unique sur la Côte d’Azur est offerte aux visiteurs au sein des murs centenaires du Musée de préhistoire régionale de Menton. Il ne manquait plus qu’un ouvrage de référence afin de retracer cette aventure humaine hors du commun.
Almudena Arellano et Pierre-Elie Moullé, archéologues, tous deux spécialistes de la faune, ont étudié ces ossements d’animaux consommés à bord des navires et balancés par dessus bord.
 Gaëlle Dieulefet, archéologue-céramologue, spécialiste de la culture matérielle des sociétés littorales, a centralisé l’ensemble de ces études en s’appuyant sur la découverte de ces milliers de céramiques et autres faïences des plus rares. En tant que responsable scientifique de cet ouvrage, Gaëlle dresse également un suivi sur les épaves emblématiques et les principes d’interventions archéologiques en milieu marin.
Dans cet ouvrage, l’histoire de la plongée nous est contée par Muriel Peissik, historienne, et Marc Jasinski, archéologue. Sandra Desjardins, spécialiste de la sauvegarde du patrimoine, apporte un éclairage sur les ordres religieux et la conservation des témoignages anciens. Les objets en verre des plus fragiles et des plus rares sont présentés par Laurence Serra, archéologue. Ainsi que les réalisations graphiques exceptionnelles signées Clara Sauvanaud.
Les fortifications littorales n’ont pas échappé à l’œil aiguisé d’Éric Guilloteau, archéologue spécialiste de l’architecture militaire de notre région. Fragments d’histoire réunis dans cet ouvrage par Gaëlle Dieulefet, Éric Dulière, Sandra Desjardins et Dominique Tailliez, physicien-océanographe et membre fondateur de l’ASPMV. Notons enfin que la part belle a été donnée aux visuels. Il s’agit de photographies réalisées par Dalila Bensammar, Eric Dulière, Stéphane Jamme, Olivier Jude, Dominique Pascal, Patrice Gambini et Teddy Seguin…
Eric Dulière, président d’Anao, l’aventure sous-marine, président de la Commission scientifique de la FMAS, présente de magnifiques photographies qui témoignent du lien étroit entre le Musée de préhistoire régionale de Menton, devenu depuis dépôt officiel du DRASSM, et cet ouvrage qui retrace l’ensemble de cette aventure hors du commun.

Des vestiges et des hommes est le fruit d’un travail exemplaire mené par les membres d’Anao, l’aventure sous-marine et leurs prestigieux partenaires avec notamment le Conseil départemental des Alpes-Maritimes, les villes de Menton, de Beaulieu et de Villefranche-sur-Mer. Cet ouvrage de référence est édité par les Editions Gilletta, du Groupe Nice-Matin.

Le lancement officiel s’est effectué au Musée de préhistoire régionale de Menton le samedi 15 septembre, lors des Journées européennes du patrimoine. La mairie de Villefranche a profité à son tour de la sortie de l’ouvrage pour le présenter et l’offrir aux experts internationaux de l’UNESCO réunis le dimanche 16 septembre, à la citadelle, lors d’une cérémonie organisée dans le cadre de la candidature des Alpes de la Méditerranée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Un honneur et une reconnaissance pour tous les auteurs et acteurs de cet ouvrage.

Alors, parés à plonger dans les aléas de notre histoire maritime ?

L’aventure sous-marine continue !

ParanaoadmiN

Formations archéologiques 2018, c’est parti !

Les formations d’archéologie sous-marine de niveau 1 proposées par la Fédération monégasque des activités subaquatiques se dérouleront cette année le samedi 27 et le dimanche 28 octobre, à l’Ecole Bleue, plage du Larvotto, à Monaco. Toutes les personnes intéressées par ces formations théoriques sont priées de prendre contact le plus rapidement possible auprès Alain Cascio, instructeur, responsable des formations archéo de la FMAS – alain.cascio@orange.fr ou par téléphone au 06.21.02.64.37.

Ces formations théoriques de niveau 1 se dérouleront avec des présentations effectuées par les instructeurs fédéraux : Marc Petit, Denis Larroque, Eric Dulière et Alain Cascio.

Avec au menu  de ces deux journées des cours sur l’histoire antique de notre région, le commerce dans l’Antiquité, la fabrication des amphores, les routes maritimes à travers la Méditerranée… En passant également par les périodes dites modernes (16 et 17e siècles) qui correspondent aux fouilles entreprises annuellement par Anao, l’aventure sous-marine. Mais également la sécurité sur les chantiers archéologiques, les principales règles de sécurité sur les chantiers, les démarches administratives… Tout pour découvrir les mille et une facettes de cette discipline passionnante. Alors paré à découvrir notre activité culturelle et scientifique ?